Beaujouet

Beaujouet
Etymologie

L. Maître, Pinson et le ministère de l'intérieur écrivent Beaujoie. La carte d'Etat Major écrit Beaujouet.

D’après son écriture entre 1427 et 1448, sa vraie étymologie pourrait bien être Beaujonnet, Beaujonet, qu’une mauvaise lecture du n aurait transformé en u ; l’erreur recopiée s’étant transmise jusqu’à nous.



Histoire

Le premier seigneur connu de Beaujouet est DE MONNOUEL, seigneur dudit lieu, paroisse de Conquereuil, de Bohalart, paroisse de Puceul, de Cran, paroisse de Vay, de Beaujonnet, paroisse de Nozay, de la Babinais, paroisse de Savenay, de la Lande, paroisse de Saffré. Nous disposons de quelques informations sur sa famille : réformations de 1427 à 1448, dites paroisses, évêché de Nantes. Guillaume, écuyer du Duc en 1435.

Or problématiquement, à la même époque apparaît sur un manuscrit de 1429 figurant lieux et métairies nobles de Nozay, l’hostel de Beaujourt, appartenant à Perrot de Avournel, qui y demeure.

En 1535, Beaujouet apparaît dans un acte d'achat de Pierre Pirault, secrétaire de Jean de Laval.

La veuve de Pierre Pirault, remariée à Toussaint de Commailles, énumère dans une déclaration de ses biens au Connétable de Montmorency en 1545, sa propriété sur le manoir de Beaujouet, sa métairie, ses droits de pêche, et ses deux moulins : l’un d’eux servait à moudre le grain, et l’autre établi un peu au dessus du premier servait à fouler le drap .

Par le mariage de sa fille Claude de Commaille avec Pierre de Cornulier, secrétaire du gouverneur de Bretagne en 1563, Beaujouet entre dans la possession de cette illustre famille qui en jouit pendant près de deux siècles.

A la révolution, Beaujouet, bien d’émigré, fût acquis en l’an IV par la famille Heureux, dont Toussaint Heureux était maître de poste à Nozay.

En 1857, on recensait sur cette métairie 33 personnes. Le moulin à eau de ‘‘Beaujoie’’ appartenait à Mr Heureux, et il n’y avait pas d’habitant .



Description du moulin

Moulin de Beaujouet : moulin à eau en pierres appareillées, et encadrements de baies en pierre.
J'aime Bof


paul supiot : mon enfance - 18 septembre 12, 16:30

dans les années 1960,j'y allais à la pèche avec mon père,j'y ai passé mon brevet de natation de 25 mètres ,une autre époque!
J'aime Bof