Je suis Charlie

Je suis Charlie

Dans une impressionnante marche républicaine, 80000 personnes se sont retrouvées à Nantes samedi 10 janvier 2015. La manifestation est partie de la place du Commerce, a longé le cours des 50 otages jusqu’à la préfecture, puis est descendue rue de Strasbourg avant de se disperser. Des habitants de la région de Nozay sont venus en covoiturage pour montrer leur attachement aux valeurs de liberté et en hommage aux victimes du fanatisme intégriste.

Débuté à 14h30 place du Commerce, le rassemblement a mis longtemps à s’ébranler en raison de l’importance de la foule. Des slogans ‘Je suis Charlie’ et de nombreuses variantes étaient affichées sur des panneaux et des affiches collées sur les dos. Certains portaient un crayon planté dans les cheveux ou agrafé sur un chapeau.

Tout d’un coup, un bruissement s’est fait entendre. Des applaudissements étaient partis du début du cortège et la vague se propageait le long. Y a-t’il eu des discours en tête de manifestation ? Nous ne l’avons pas su. Mais les applaudissements se sont répétés à de nombreuses reprises. Les participants voulaient montrer ainsi leur solidarité par ce geste chaleureux.

Le ciel lui aussi s’est associé à la tristesse du moment en versant des larmes de pluie fine, tandis que le cortège avançait dans le calme et la sérénité. Aucun éclat et aucune bousculade ne sont venus émailler cette marche digne.

Parmi les messages relevés dans la manifestation :

De tout cœur avec Charlie Hebdo

C’est une folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué. Le Petit Prince

Nous sommes tous Charlie. Marche en hommage aux victimes et pour le respect des principes de la République.

Même pas peur, je suis Charlie

Adieu nos copains de récré. Vous avez payé trop cher, mais la liberté sera plus forte que le mal TOUJOURS

Parce qu’un crayon sera toujours plus fort que la barbarie, je suis Charlie

Si tu t-‘demandes où est Charlie,

A jamais dans nos esprits.

Un coup de kalach pour un coup de crayon,

Tu salis ta religion.

C’est de respecter nos différences qui fait la beauté de la France, mais toi

Ce matin t’as tout gâché,

C’est la haine que tu as semé.

Ne viens pas me parler de religion, c’t’excuse est complètement bidon, je pense pas qu’il existe de bouquin qui dise de flinguer son prochain.

C’est en partant d’un amalgame,

Qu’on fabrique des croix gammées.

François Kammerer

 


A Nozay, un millier de personnes se sont retrouvées le dimanche 11 janvier à 15h sur la place de la mairie avec un soleil complice. Les participants étaient venus des communes environnantes pour partager un temps de recueillement.

Le cortège s’est ébranlé dans la rue Alexis Letourneau, puis il a remonté le boulevard Aristide Briand et est redescendu jusqu’au cinéma Le Nozek. Après un petit message pour rendre hommage, ceux qui ont pu rentrer sur la place, ont partagé un moment de silence. Les bougies ont été allumées et déposées sur une pierre bleue devant la mairie.

Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. Voltaire...

Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie
Je suis Charlie

Je suis Charlie à Nozay

Je suis Charlie à Nozay
Je suis Charlie à Nozay
Je suis Charlie à Nozay
Je suis Charlie à Nozay
Je suis Charlie à Nozay
Je suis Charlie à Nozay
Je suis Charlie à Nozay
J'aime Bof 1 personne a aimé cette page.


A voir aussi


jp (24 avis) : Merci Charlie - 13 janvier 15, 07:52

Il faut éduquer les jeunes
La violence est l'arme des faibles , de l'inculture
J'aime Bof


jp (24 avis) : Nozay aussi - 11 janvier 15, 08:35

Rendez-vous à 15 heures
J'aime Bof