La Naulière

La Naulière

Etymologie

Le terme Naulière a exactement le même sens que celui de ''Noue'', ''Noé, que l'on retrouve dans Nozay : il désigne un lieu humide et marécageux. Son origine est gauloise et se retrouve dans les formes latines ''noa'', ''noda'', ''nodula'', ''nodetta''.

Histoire

La construction du manoir de la Naulière doit remonter au XVe, car Pierre Pirault l’achète le 2 septembre 1535 à Jacques Debien. Pirault l’embellit, et y loge des personnages de la cour au XVIe lors des fêtes données à la Ville-au-chef puis à la Touche.

Son propriétaire en 1664, Jean Garel, la vend à Pierre de Cornulier, seigneur de la Touche, qui en fera une dépendance du château de la Touche, comme simple métairie.

En 1857, la métairie de la Naulière appartient à Mr de Maquillé, et elle abrite un ménage de 6 personnes. Mr de Maquillé fils, propriétaire de la Touche, la vend en 1968, et le manoir devient lieu de résidence.

Description du manoir

Manoir en pierre de Nozay, avec une tour ronde à toit rectangulaire à coyaux, qui abrite dans sa partie supérieure un pigeonnier. La tour abrite un escalier hélicoidal en schiste.

Sur la façade s’accroche un four à pain.

A remarquer le puits et les soues à cochon restaurées selon les techniques traditionnelles, et les écuries datant de 1892, construites dans l’esprit de l’école nationale d’agriculture de Grand-Jouan, fondée par Jules Rieffel. Les stabulations entravées ont un dallage de pierres de schiste posées sur champ ; au dessus, les râteliers et le grenier de stockage.

J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette page.