Sculpture du schiste

Sculpture du schiste

La pierre bleue est une des particularités de Nozay et de sa région. Elle est omniprésente dans l'environnement et dans les vieux bâtiments. Pendant la renaissance, d'habiles tailleurs de pierre l'avaient utilisée pour façonner de véritables chefs d'œuvre telles ces colonnes du château de Châteaubriant ou encore les escaliers hélicoïdaux des manoirs. A la fin du XIXème et au début du XXème, elle avait généré une activité florissante faisant travailler jusqu'à 350 carriers.

Plusieurs artistes sculptent toujours la pierre. Et nombreux sont ceux qui l'estiment et la recherchent pour embellir leur cadre de vie. Pour encourager et développer le travail de la pierre de Nozay, l'Asphan crée un atelier de sculpture du schiste ouvert à tous, jeunes et moins jeunes, débutants ou expérimentés. Les amateurs pourront échanger leur savoir-faire et faire découvrir au novice l'art de travailler ce matériau. Les participants iront sonner les pierres et manieront ensemble le burin sous la houlette du sculpteur Bernard Chopin. Ces échanges feront sûrement naître beaucoup de découvertes et de plaisir autour d'un loisir à la fois original et traditionnel...et qui sait, peut-être des vocations ?

Les outils du sculpture du schiste

Si le schiste est une pierre plus lourde que le granit, il est relativement tendre et se travaille différemment. Le granit se travaille par petits éclats. Le schiste se travaille continuellement en pensant au fil de la pierre un peu comme le bois.

Le choix d’une bonne pierre est très important. Outre les formes qui doivent convenir à l’objectif du travail, il faut vérifier qu’elle est de bonne qualité. En sonnant les pierres (tapoter sur les pierres avec un petit marteau), on choisira les pierres qui ont un son clair sur tout leur volume et on évitera celles qui ont un son creux ou mat.

Les pierres seront ensuite calées sur un établi pour les pièces de grandes tailles ou dans un bac de sable pour les plus petites.

Un scie (la scie à métaux par exemple) permettra ensuite de découper les parties superflues. Inutile de forcer. Il faut laisser la scie faire son travail en utilisant des gestes amples, réguliers et rectilignes.

Le ciseau du sculpteur sera alors très utile pour affiner les volumes. Par petits coups avec une massette, on débitera la pierre en prenant la pierre doucement dans le sens du fil. Différentes sortes de ciseaux permettront d’entrer plus vite ou plus délicatement dans la matière. On peut aussi utiliser le burin, mais en faisant très attention !

J'aime Bof 4 personnes ont aimé cette page.


J-Yves TURQUETY : un blason en schiste - 05 janvier 12, 10:29

je recherche un sculpteur sur schiste pour remodeler un blason en schiste du 17ème siècle, très abimé.
Je lis que M. Bernard Chopin encadre des stages d'amateurs sculpteurs . Ses coordonnées ??
Merci .
J'aime Bof 1 personne a aimé cet avis.


JP (24 avis) : coquilles - 26 octobre 08, 06:37

quelques petites corrections s'avèrent nécessaires pour optimiser la lecture de ces recherches très intéressantes :
paragraphe 3 "Les outils du sculpteur de schiste " ou " Les outils pour la sculpture " ?
dernier paragraphe : " Au carrier , LES outils..."
Des illustrations seraient nécessaires pour visualiser la différence entre l'herminette et le burin...
J'aime Bof 3 personnes ont aimé cet avis.